Un eucalyptus pour le nord

Eucalyptus gunnii Azura

Eucalyptus gunnii Azura

Un eucalyptus pour le nord, ce n’est pas si évident que ça à trouver. Certes, on trouve très facilement l’Eucalyptus gunnii en jardinerie, mais honnêtement, il est difficile de le garder à long terme, sauf en banlieue ou dans les villes où on en trouve de beaux spécimens. Mais à la campagne où j’habite, je l’ai tenté plusieurs fois et il n’a jamais tenu plus de 5 années, emporté parfois par des températures de seulement -10°C alors qu’il est réputé tenir à au moins -15°C.

Déçu, j’avais abandonné l’idée d’en avoir un au jardin avant de découvrir des espèces dont on parle moins, qui sont plus difficiles à trouver mais qui sont bien plus résistantes.

Un peu d’histoire

Les eucalyptus sont tous originaires d’Australie, où on en compte près de 600 espèces. Introduits dans de nombreux pays, ils se sont particulièrement bien adaptés dans les zones de climats doux, au point d’y devenir invasifs. De croissance très rapide, on les a aussi beaucoup plantés pour en faire de la pâte à papier. L’eucalyptus de par ses capacités d’adaptation et sa vitesse de prolifération a en certains endroits de la planète très fortement endommagé les écosystèmes les plus fragiles. Dans nos régions du nord de la France, on risque peu l’envahissement de par notre climat : on peut donc s’essayer à la culture de cet arbre magnifique. Ils appartiennent à la famille des myrtacées et on les trouve souvent sous le nom de gommiers, ou gommiers bleus.

Quel eucalyptus pour le nord ?

Pour l’Eucalyptus gunnii, comme je vous l’ai dit, méfiance. Cependant, une variété de cet eucalyptus, Azura, est plus résistante que le type : -20°C paraît-il. Comme on la trouve depuis peu et qu’il n’a pas fait de telles températures depuis longtemps, on n’a pas encore beaucoup de retour d’expérience. Je l’ai installée au jardin ce printemps, on verra bien !

Deux eucalyptus ont fait leurs preuves : Eucalyptus paucifera subsp (= sous espèce) niphophila et Eucalyptus paucifera subsp debeuzevillei. Tous les 2 tiennent à -20°C au moins, cela a déjà été prouvé. Au jardin, j’ai l’espèce niphophila depuis plusieurs années. Elle tient bien, mais pousse assez lentement. Ces feuilles ne sont pas arrondies comme pour gunnii, mais longues et lancéolées : c’est un bel arbre, enfin pour l’instant, un bel arbuste. Quoiqu’il en soit, il a subi une température ressentie de -12°C cette année, en plein vent sans en avoir l’air affecté.

Autre eucalyptus très résistants au froid : Eucalyptus perriniana (-17°C à -19°C ) et Eucalyptus archeri (-17°C à -19°C).

Voilà, avec ces quelques là, on a déjà de quoi faire dans nos jardins !

Culture

Un point commun à tous les eucalyptus : ils n’aiment pas les terres calcaires. Cela peut être un sérieux obstacle à leur pérennité. Mélangez de la terre de bruyère dans le trou de plantation. Pensez aussi à les nourrir, ils sont gourmands en éléments nutritifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *