Un gardenia au jardin

Gardenia summer snow, le jardin d'épices Laurent Lafaille

Gardenia “Summer snow”, été 2015

Un gardenia au jardin, c’est possible, même en Île de France. Depuis quelques années, on trouve à la vente chez les pépiniéristes spécialisés, des variétés qui étaient jusqu’alors réservées au marché américain. Depuis peu, on trouve même en jardinerie la variété “Kleim’s hardy”, considérée comme une des plus rustiques, résistante à -15°C.

Au jardin, j’ai tenté 3 variétés : “Kleim’s hardy”, “Crown jewel” et “Summer snow”. Si le gardenia “Kleim’s hardy”, se comporte plutôt bien, Crown jewel est mort dès le 1er hiver, à à peine -5°C, alors qu’il était censé tenir à -12°C. Peut-être était-il trop jeune, mal installé, au mauvais endroit, bref, je ne sais pas, tout ce que je sais, c’est qu’il est mort alors que Kleim’s hardy, planté en même temps a parfaitement résisté à 2 hivers (pas les plus virulents, certes) et que c’est aujourd’hui un joli petit buisson de 50 cm de hauteur et autant de largeur, qui produit de magnifiques fleurs simples ultra odorantes une bonne partie de l’été. Si Kleim’s hardy est incontournable pour qui veut tester un gardenia au jardin, il semblerait qu’il y ait mieux encore : le gardenia “Summer snow”.

“Summer snow” est réputé être parmi les plus rustiques des gardenias : -18°C ! Installé au printemps 2015, j’ai cependant failli le perdre, non pas à cause du froid, mais du vent, car je l’avais planté dans un endroit trop exposé aux courants d’air, ce que les gardenias ne supportent pas. La moitié de la plante est morte, mais l’autre moitié a survécu, s’est bien remise et m’a gratifié d’une première floraison somptueuse et divinement parfumée. En cet fin d’été 2015, de nouvelles pousses émergent de partout, de nouveaux boutons se préparent, il semble donc se plaire à l’endroit où je l’ai réinstallé. Quand à la manière dont il va passer l’hiver….vous le saurez (et moi aussi), au printemps prochain.

Culture

Les gardenias détestent les courants d’air où les zones venteuses : plantez les dans un endroit abrité du vent. Pour la terre, il faut qu’elle draine bien mais reste fraîche : mélange de terre de bruyère, de terre de jardin et de sable. Même s’ils s’accommodent d’un peu de calcaire, ils préfèrent quand même une terre un peu acide. Pour avoir une belle floraison, il faut aux gardenias au moins 4 heures de soleil par jour. L’exposition à mi-ombre est parfaite (soleil le matin, ombre l’après midi), car le soleil très chaud de l’après midi, s’il n’endommage pas le feuillage, brûle les fleurs. Il faut aussi veiller à ce que la terre reste humide, sinon, là aussi c’est la floraison qui pâtit du manque d’eau. Sans être ultra délicat, c’est quand même une plante exigeante…mais sa culture vaut vraiment le coup de faire quelques efforts.

En résumé

Variétés : gardenia “Kleim’s hardy” et “Summer snow”

Rusticité : -15°C pour le 1er et -18°C pour le 2d

Situation : ensoleillée, mi-ombre, pas de soleil brûlant

Sol : humifère et frais, à tendance acide

Difficulté de culture : pailler le sol été comme hiver, pas de courant d’air ni de vent ; plante exigeante quant à son emplacement mais qui pousse bien une fois qu’elle a trouvé sa place.

Où le trouver ?

  • A l’ombre des figuiers (voir page bonnes adresses)
  • en jardineries (Kleim’s hardy)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *