Réussir la verveine citronnelle

La verveine citronnelle est facile à cultiver en pot, elle est plus difficile à conserver au jardin en pleine terre. La verveine citronnelle est une plante exotique semi-rustique, à ne pas confondre avec la verveine officinale (Verbena officinalis) qui pousse spontanément en Europe. On la trouve sous deux appellations latines : Aloysia triphylla ou Lippia citriodora. Cette plante est originaire d’Amérique du sud, où on la trouve du Pérou à l’argentine.

Son feuillage est délicieusement parfumé et elle fait en fin de saison des bouquets de petites fleurs blanches. Dans les régions où il ne gèle jamais, elle forme un petit arbuste de 2 à 3 m de hauteur.

Un peu d’histoire

C’est à la fin du 18ème siècle que la verveine citronnelle est arrivée en Europe, d’abord en Espagne. On commença à la cultiver au jardin botanique de Madrid. Des naturalistes français parvinrent aussi à en ramener en France. Très vite, la plante  sera cultivée dans toutes les régions au climat doux, où elle passe les hivers sans problème. Au Pérou, elle entre dans la composition d’une boisson très prisée, l’Inca Cola.

Culture

Fragile de par ses origines, la verveine citronnelle se cultive très bien en pot. Ainsi, on pourra l’abriter dès l’arrivée des frimas. On peut aussi tenter la culture en pleine terre dans les régions plus froides. Il faudra alors prendre un certain nombre de précautions. On la considère rustique jusqu’à -5°C, grand maximum. Au Jardin d’épices, j’en cultive un pied depuis plusieurs années. Il est planté le long d’un mur plein sud. Tous les automnes, je coupe la plante au ras du sol et je la paille abondamment, avec une bâche par dessus pour limiter l’humidité hivernale, si fatale à de nombreuses plantes. Au printemps, elle repart vigoureusement de la souche. Il lui faut un sol bien drainé pour espérer la conserver au jardin. Je ne l’arrose jamais, sauf en cas de grosses chaleurs. En fin de saison, elle atteint 1m à 1,5 m de haut.

Sur certains sites, on la dit rustique à -18°C !!! J’ai perdu suffisamment de pieds avant de lui trouver la bonne place, que je peux vous dire que c’est absolument faux ! Cette plante est tout juste semi-rustique, en tout cas dans mon jardin. Et même protégée, des hivers un peu méchants peuvent lui être fatales.

Elle fleurit tous les ans mais ne donne pas de graines ici. Bien sûr, elle fournit à profusion de délicieuses feuilles au parfum citronné, qu’on peut utiliser en tisanes ou en cuisine. Les feuilles se sèchent très bien et se conservent longtemps tout en gardant leur parfum. On en fait des infusions digestives ou calmantes. On peut également la mêler aux salades de fruits, aromatiser des yaourts, etc.

Où la trouver ?

On la trouve très facilement dans toutes les jardineries.

La verveine citronnelle est un peu difficile à conserver (sauf en pot), mais le parfum de ses feuilles vaut qu’on s’essaye à sa culture. Si vous avez un endroit bien abriter dans votre jardin, ou si vous habitez en ville où il fait un peu plus chaud en hiver, alors n’hésitez pas !

2 commentaires

  1. Bonjour , des + + bouture facile , éloigne ĺes moustiques , médicinale …..

    • Bonjour, oui, j’aurai du rajouter qu’il se bouture facilement (merci pour ce rappel). Et c’est effectivement une plante pleine de vertus médicinales. Merci pour ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *